Comment embouteiller sa production ?

L’embouteillage est un processus très simple mais il est indispensable de respecter quelques règles d’hygiène et techniques afin de garantir la qualité de production.

Il est préférable de procéder à l’embouteillage par temps frais et sec.

Étape 1 : Le nettoyage

Utilisez une bouteille propre et bien rincé. L’hygiène est très importante car une bouteille mal rincée peut altérer votre production. Pour laver les bouteilles, utilisez un goupillon ou un lave-bouteille. Faites-les sécher sur un égouttoir.

Étape 2 : Le remplissage

Préparez les bouteilles à l’avance pour ne pas perdre de liquide en cours. Vous pouvez utiliser une tireuse automatique ou manuelle. Dans le cas de la manuelle, veillez à surveiller le niveau de remplissage pour éviter le débordement.

Penchez les bouteilles afin que le liquide s’écoule sur la paroi de la bouteille. Evitez un débit trop rapide avec les liquides tels que le vin,= qui pourrait alors être altéré.

Pensez à laisser un dégarni (espace entre le liquide et le haut de la bouteille) suffisant pour le bouchon. Pour le vin, le niveau de dégarni est de 55mm ou 63mm en fonction des bouteilles et la taille du bouchon. Il est recommandé de laisser environ 10mm entre le bouchon et le liquide.

 

Étape 3 : Le bouchage

Le choix du bouchon dépend du liquide embouteillé et de la durée de conservation souhaitée.

Pour faciliter l’opération de bouchage, il est recommandé de tremper les bouchons quelques minutes dans de l’eau tiède, avant l’embouteillage. Pour procéder au bouchage des bouteilles, utilisez une boucheuse.

Pour préserver les bouchons des parasites ou de l’introduction d’air dans la bouteille, vous pouvez les capsuler avec de la cire à cacheter ou une capsule de surbouchage.

Laissez reposer les bouteilles bouchées quelques heures debout avant de les coucher.

 

Étape 4 : L’étiquettage

Pensez à étiquetter vos bouteilles afin de pouvoir les identifier (produit, année, …)

Ajouter un commentaire

 (avec http://)